vendredi 18 avril 2014

Jean Patou, le dandy au cocktail


À l’occasion du centenaire de sa création, la maison de parfums Jean Patou a participé à la 18édition des Trophées internationaux des calvados Nouvelle Vogue, un concours mondial organisé autour de cocktails réalisés à base de calvados par près de 70 barmen, professionnels ou en formation d'école hôtelière, sans parler des journalistes. Nous aurions dû en être, mais... ! Nous avions même une recette qui sera bientôt dévoilée ici, promis ! 

mardi 8 avril 2014

Des chefs à l'honneur au Salon du livre 2014 (1)

Le salon du livre, tenu cette année du 21 au 24 mars dernier, est toujours un moment éprouvant pour les pieds, mais revigorant pour l'esprit. Perdu au milieu d'un océan littéraire, nous nous dirigeons vite fait bien fait du côté du «square culinaire », un espace dédié aux livres culinaires placé tout au fond de l'immense paquebot de papier, de verre et d'acier, histoire de voir où en sont les tendances culinaro-livresques de cette année. Disons aussi que nous sommes un peu en manque d'ouvrages et d'inspiration, depuis que le Salon du livre culinaire a préféré partir à l'autre bout de la planète du côté de Beijing, affaires obligent... Nous aimons décidément les éditeurs libres et indépendants, même si nous saluons certaines initiatives comme ici. 
Après une heure et demie de feuilletages, voilà notre verdict, à commencer par les beaux livres de chefs ou les rééditions (elles font florès en ce moment, l'époque le veut on dirait...). Pas de grandes nouveautés en fait, mais de petites pépites pour commencer... La suite au prochain numéro, pour des objets plus abordables, en prix et en technicité.

vendredi 4 avril 2014

Huîtres frites !

Depuis ma dégustation d'huîtres frites... Oui ! D'huîtres frites en janvier dernier au Cornichon, un restaurant imaginatif du XIVe arrondissement de Paris, j'ai un peu réfléchi à la recette, fort simple, mais qui doit être réalisée avec certitude, détermination, et un peu de précipitation.. Grâce aux conseils de mon ami et voisin, le chef Otis Lebert du Taxi jaune, voici une recette haute en couleurs (si l'on a une friteuse !) et qui ravira autant les amateurs d'huîtres « crues », que ceux qui les détestent suite à quelques expériences malheureuses... Servies surtout comme amuse-bouches (comptez 2 à 3 huîtres par personnes dans ce cas), à la fois fondantes, iodées et croustillantes, elles ont tout pour convaincre les plus réticents ! Un succès assuré auprès de vos convives... 

vendredi 21 mars 2014

Le Verre volé

Il y a des lieux assez improbables comme au Verre volé, à une encablure du « canal bobo Saint-Martin » et à deux de l'Hôtel du Nord de Marcel Carné (le viandard ?). Ce n'est pas une nouveauté, l'adresse étant l'une des premières dans ce registre de la « bistronomie-cave » à Paris, depuis des années. Combien ? Dur à dire, personne ne nous renseignant trop à ce sujet et les sources du web étant rares et imprécises... Les serveurs fort sympathiques non renseignés. On est où au fait ?... 

vendredi 14 mars 2014

Y'a bon !


Séquence légère et nostalgique sans doute. Banania a fêté ses 100 ans d'existence il y a deux ans. À l'heure où l'on célèbre le centenaire de la Grande Guerre, il faudrait rendre justice à la marque au célèbre tirailleur sénégalais, qui a fait place depuis bien longtemps à une imagerie moins coloniale (colonialiste ?) et beaucoup plus consensuelle on dirait... Même si ce produit de l'industrie agro-alimentaire n'a que peu d'intérêt du point de vue gustatif, il a quand même suffisamment marqué les esprits durant le siècle écoulé pour en parler ici.

lundi 3 mars 2014

Juré au Concours général agricole, section foie gras

Samedi 22 février. 9h00 du matin, Porte de Versailles, à l'ouverture du Salon de l'Agriculture à Paris. Invités par la Chambre d'agriculture du Gers, nous voici en train de couper les longues files d'attente munis de notre convocation de... juré professionnel au 123Concours général agricole pour une dégustation de foie gras de canard mi-cuit. 

lundi 24 février 2014

Marmelade de bergamotes façon « Earl Grey »


Comme de nombreux autres agrumes dont le cédrat corse, le conbawa balinais ou le yuzu japonais, pour ne citer que les plus connus, la bergamote calabraise (Citrus bergamia), hybride ancien entre une orange amère et un citron,  est à la mode, faut-il s'en étonner ?

samedi 15 février 2014

La cuisine d'Echizen à la Maison du Japon


Étonnant spectacle cet après-midi à la Maison du Japon à Paris. 
Les lames Iiza, une société de couteaux japonais basée dans la région d'Echizen au centre du Japon, issue d'une tradition vieille de plus de 700 ans (dont celle des redoutables sabres de samouraïs), se sont invitées pour nous faire partager, à nous Parisiens, un moment de dégustation des spécialités culinaires régionales. Les recettes étant réalisées en direct via une caméra interposée (photos ci-dessus), j'ai pu ensuite goûter d'un simple bouillon aux algues kombu (de l'algue juste mise à mijoter dans de l'eau avec un peu de sel), suivi d'un sashimi de daurade mariné aux algues kombu et saké, d'une salade de légumes de saison, et d'un petit pot-au-feu de volaille aux légumes d'hiver, le tout enrobé d'un saké de la région aux senteurs de kiwi et de melon. Merveille de découvrir le geste sûr, et la rusticité d'une cuisine qui nous fait parfois tant défaut aujourd'hui. Comme quoi, la simplicité ne s'invente pas, elle parle d'elle-même ! Les chefs français ont encore des progrès à faire, car ici tout est dit en quelques mots. 

vendredi 7 février 2014

Un cornichon à croquer

Une façade sur rue un peu austère qui cache bien son jeu : le nouveau cornichon masqué ?
Disons le tout de suite : voilà une adresse à découvrir - si ce n'est déjà fait - qui vaut que l'on s'y penche, sans tomber dans le bocal ! Oui. « Le Cornichon » vaut le détour, à une encablure de la très commerçante et gourmande rue Daguerre, et surtout du mythique et voisin de boucher Hugo Desnoyers. Créé il y a trois ans par deux associés pas du tout « cornichons » eux, élu « meilleur bistrot parisien » il y a presque un an et tout récemment diplômé de l'Académie des Psychologues du Goût, une institution créée il y a bien longtemps par Curnonsky, ce gentil bistro gastro ouvert il y a trois ans est le genre d'endroit qu'on aimerait voir plus souvent à Paris. Carte riche et élaborée, un rapport qualité-prix idéal, une juste mesure des portions en assiette, du talent, un service décontracté sans tomber dans la franche rigolade, une déco cosy... Bref, « Que du bonheur ! » comme aurait dit notre ami Patrick Roger

jeudi 30 janvier 2014

Le bouillon qu'on aime !

Quel mal y aurait-t-il à se faire du bien ? Combien d'entre nous réalisent encore aujourd'hui, à la maison, leur propre bouillon à base de vraies viandes, sans recourir aux petits cubes des grands groupes agro-alimentaires, sursaturés en sel et exhausteurs de goût, dont le très décrié glutamate ? Et pourtant, pour réaliser un petit fond de volaille, il vous suffira simplement de demander à votre boucher de garder les pattes, ailes, tête et cou de votre poulet pour voir s'ouvrir soudainement de vrais horizons culinaires... Imagine-t-on que le bouillon KUB standardisé fêtera cette année ses 107 ans d'existence, le brevet du « bouillon cube » étant encore plus ancien ?  L'agro-alimentaire a encore de bons jours devant lui... En plus d'être meilleur pour la santé, revigorant en ce mois de janvier, le bouillon « maison » ou le fond, selon que vous utiliserez les morceaux entiers ou les carcasses et abattis (voir les explications ci-dessous), n'est pas difficile à faire chez soi. Et puis, autant le dire tout net : le bouillon est à la gastronomie ce que le bouchon est à la bouteille... Indissociable.